Footballeuse professionnelle les entrainements

Les entrainements des footballeuses professionnelles sont très intensifs. Entre séances de renforcement musculaire, exercices de conduite de balle, mini-oppositions et techniques de rapidité balle au pied, les entrainements des footballeuses n’ont rien à envier à ceux de leurs équivalents masculins, les footballeuses féminines ont vraiment le même potentiel que les hommes sur un terrain de football.

Dans l’entrainement d’une footballeuse professionnelle, la partie préparation physique est prise en charge par un préparateur physique qui va tout faire pour que les filles puissent assurer de manière sereine les 90 minutes sur le terrain du point de vue physique. Les appuis étant nombreux sur le terrain de foot, le travail va se concentrer sur la musculature et la tonicité du bas du corps, pour que les gestes sur le terrain soient à la fois contrôlés et puissants.


En général, les footballeuses professionnelles s’entrainent à un rythme allant de 3 à 6 jours par semaines, en mettant l’accent principalement sur le travail technique et le mode de jeu « small sided games » en faisant travailler les joueuses 4 contre 4. Rajoutez à ces entrainements une à deux séances de musculation féminine selon les clubs (les footballeuses de l’OL par exemple).

Au cours de la saison de foot, à l’intensité des entrainements s’additionnent ceux des matchs. En fonction du nombre de match joués par les footballeuses par semaine/mois, l’entraineur décidera d’ajouter un nombre défini de sessions d’entrainements inter-match. Chaque joueuse ayant des points faibles et des points forts sur le terrain, un coaching individuel sera instauré pour permettre à chacune de donner le meilleur d’elle-même durant les matchs.

Toutes ces méthodes d’entrainement devant être suivi et vérifiées, les footballeuses professionnelles devront se livrer à des contrôles de forme physique assez souvent, ce qui leur permettra également de suivre leurs progrès et d’entretenir leur motivation.

Louisa Necib

Louisa Necib


Une fois la saison terminée, le travail n’est pas terminé pour les footballeuses professionnelles. Certes cette période sert de récupération pour les joueuses, mais leur niveau physique doit être conservé pour partir d’une base solide pour la saison suivante. L’entrainement des footballeuses continue donc, avec une structure et un rythme légèrement différents. Des sports parallèles et complémentaires sont parfois introduits, comme le cyclisme par exemple, ou la natation qui sont d’excellentes activités pour permettre aux footballeuses professionnelles de conserver leur condition physique. Sur le terrain de foot, des exercices sans ballon tels que la pliométrie peuvent être mis en place par l’entraineur des joueuses.