Les meilleures infos sur le foot au féminin !

Ne manquez plus un seul article ! 💪🏻 Inscrivez-vous à la Newsletter bimensuelle de Femmedesport.

Quels sont les centres de formations pour devenir footballeuse ?

Il est vrai que le championnat des footballeuses professionnelles à travers le monde est encore à son étape d’amélioration en termes d’organisation et des dispositifs mis en place pour les formations. Certains pays où le football féminin prospère et montre des signes plus qu’encourageants sont plus ou moins avancés que d’autres.

Lorsqu’on y pense, il est logique que ce n’est qu’en plaçant des jeunes pousses en terre fertile et en prenant soin d’elles, qu’elles finiront par éclore et donner des fruits de qualité. Il faut donc investir dans les joueuses, leur visibilité, notoriété et les infrastructures adéquates pour qu’elles puissent briller et attirer sponsors et investissements. C’est le football féminin qui en ressortira grandit et le sport féminin dans son ensemble. Existe-t-il des structures pour les futures joueuses ? Si oui, quels sont les centres de formations pour devenir footballeuses professionnelles ?


Footballeuses dans le monde


En 2015, on peut dire que le football féminin est le plus pratiqué et développé aux Etats-Unis avec plus de 1700000 licenciées. C’est un sport qui y est très populaire, spécialement auprès des jeunes filles. Le “soccer” est choisi au cours des études et se joue ensuite au niveau professionnel. En Europe certains pays dépassent la barre des 100000 licenciées. En 1ère position et 1ère élève, l’Allemagne comptait fin 2017, plus de 210000 joueuses sous contrats. La Suède et les Pays-Bas suivent derrière avec plus de 150000 footballeuses licencées. Fin 2018, la France et la Grande Bretagne étaient en 4ème et 5ème position avec plus de 125000 footballeuses sous contrat. Après le succès et le rebond d’intérêt que les footballeuses ont eu pendant et après la Coupe du Monde 2019, on observe une progression du nombre de licenciées en France. A ce jour, il y a plus de 157000 joueuses licenciées françaises.                                                                                                      Techniquement il n’existe pas de joueuse de football professionnel car elles ne sont pas sous contrats professionnels à proprement parler, mais dans la pratique c’est tout comme. Pour se faire, il faut donc bien des structures pour accueillir et former les jeunes sportives qui désirent devenir footballeuses.


Formation des joueuses


On peut commencer sa carrière de footballeuse quand on le souhaite. Mais comme tout sport qui veut être pratiqué à haut niveau, on doit le commencer au plus tôt. Pour les centres de formations les plus poussés, il existe des écoles de football. A partir de 6 ans pour les plus jeunes d’entre elles, jusqu’à 10 ans. Suivant l’évolution, les joueuses peuvent accéder à la préformation, généralement pour les pré-ados entre 11 à 14 ans. Après cette étape vient la formation en elle-même qui se poursuit dans un centre de formation au féminin entre 15 et 17 ans, communément appelé le Pôle Espoir. Ce dernier contribue à l’accomplissement d’une athlète de haut de haut niveau avec un parcours scolaire cohérent dans des infrastructures réglementées et de qualité. Et enfin la post-formation de 18 à 20, est la formation terminale dans laquelle les futures joueuses professionnelles suivent un double projet de front, sportif et universitaire au sein de centre formation. A ce stade, les formations sont plus intenses et le quotidien des footballeuses se partage en un emploi du temps chargé entre carrière sportive et scolarité. Il y a les entraînements, les compétitions au niveau national, les matchs amicaux, les enseignements publics en partenariat avec des établissements, les séances d’accompagnement scolaire, les consultations médicales et séances de kinésithérapie. Des hébergements de centres sont agencés pour les garçons et pour les filles ce sont des internats.  De là, les meilleurs espoirs sont choisis lors des différentes coupes nationales ou parmi les meilleurs championnats à 11.


Centres de formations pour footballeuses en France


Aujourd’hui, les joueuses professionnelles ont leur formation assurée par les 8 pôles Espoirs de l’Etat dont le plus connu reste le pôle France féminin de football INSEP de Clairefontaine. Malheureusement il n’existe pas suffisamment de pôles Espoirs et encore moins de centres de formation pour devenir footballeuse. Hormis les deux locomotives de football féminin de haut niveau, Lyon et l’OL et aussi Montpellier qui possèdent des centres de formation, pour les autres clubs professionnels, leurs centres sont réservés aux garçons ou ils choisissent tout simplement de ne pas en avoir. Il est important de laisser la place aux jeunes filles ou alors d’en créer. Car pour les 3 centre de formation qui en proposent déjà, ils tirent déjà leur épingle du jeu les récompenses sont nombreuses :

  • OL ACADEMY : l’Olympique lyonnais est une référence pour les centres de formation mixte sur le plan nationale comme internationale. C’est le 3ème meilleur centre de France. Le centre compte sur ses valeurs, les compétences et les structures de haut niveau pour permettre aux joueuses de s’épanouir dans leur jeu et devenir des athlètes performantes. En effet, excellence est le mot d’ordre dans une académie taillée pour le succès. L’OL est d’ailleurs un vrai terrain fertile pour les joueuses de l’équipe nationale.

  • PARIS FC : Paris est actuellement le centre de formation de haut niveau comptant le plus de joueuses avec plus 400 licenciées. C’est également une référence en Ile-De-France, il détient des installations de très haute qualité. Sa fusion en 2017 avec le club historique de football féminin créée en 1971, la FCF Juvisy Essonne qui évoluait en championnat professionnel, a aidé Paris à atteindre son niveau national actuel.

  • MONTPELLIER HSC : le centre accueillant sa section féminine depuis 2001 est un centre qui a formé des joueuses transférées par la suite vers d’autres clubs pour évoluer en tant que professionnelles. Comme Sakina Karchaoui, défenseuse et internationale qui a gagné sa 1ère Champions League avec l’OL ou encore la Belge Janice Cayman. Le club de Montpellier est en partenariat avec des clubs régionaux, il leur apporte un soutien technique afin de s’occuper des meilleures jeunes de ces clubs grâce à leur centre de formation.






Inscrivez-vous à la Newsletter de Femmedesport 👋

Soyez la première au courant des meilleures infos sur le sport au féminin ✨💪🏻

Newsletter bimensuelle. Nous n’envoyons pas de messages indésirables !

Soyez la première au courant des meilleures infos sur le football féminin !

Inscrivez-vous à notre newsletter ! ⚽️